Apprendre à dépasser ses peurs

Mis à jour : 1 juin 2020

La peur... un sentiment que l'on a tous connu, plus ou moins intensément et plus ou moins régulièrement. C'est un sujet que je connais bien, et j'avais envie d'écrire un article dessus, pour vous faire part de mon expérience.



Initialement, la peur permet d'alerter notre corps physique qu'il y a un danger imminent. Le cerveau active donc les glandes surrénales pour produire de l'adrénaline, carburant essentiel si on doit partir à toute vitesse, se défendre ou prendre une décision très rapidement.

Toutefois, à haute dose (si l'on est en contact très régulièrement avec de l'adrénaline), c'est un vrai poison pour notre corps. Elle peut aussi entraîner de la dépendance (jeux, sports extrêmes, etc).


C'est aussi grâce à cette émotion que l'espèce Humaine est encore là aujourd'hui. Imaginez si les Hommes préhistoriques n'avaient jamais eu peur... On ne serait peut-être pas en vie aujourd'hui !


Aujourd'hui, nous vivons dans une société sécurisée, ou bien évidemment, il y a beaucoup moins de dangers réels. Disons qu'on risque moins de se faire manger par un lion en pleine ville.


La plus part de nos peurs, sont donc irréelles.

Elles proviennent donc directement de notre mental, de notre imagination. Il est donc essentiel d'apprendre, en parallèle à vivre l'instant présent. Mais, en attendant d'être un pro, on peut apprendre à les dépasser, pour reformater notre mental.

Il modifiera donc la perception de "sa réalité". Et modifiera donc dans votre mémoire, que l'expérience ne représente pas un danger pour vous.


Si une peur nous bloque, on a facilement tendance à trouver des stratégies pour faire autrement, pour contourner la cible de notre peur.


En fait, je crois que c'est un outil merveilleux. Cela nous permet de mettre en lumière des zones d'ombre sur lesquelles nous devons travailler.


Par exemple, si vous avez peur de parler en public, c'est intéressant de comprendre ce qu'il se cache derrière. Cela peut être par exemple : la peur du regard de l'autre, peur d'être critiqué, peur de ne pas être à la hauteur, etc.

Ce sont ces problématiques là qu'il faut traiter.


Derrière la "cible" de notre peur, il y a toujours quelque chose de caché, et parfois bien enfoui !



Comment faire pour dépasser ses peurs

(et accessoirement, avoir une vie plus sereine ?)


En parallèle de cette méthodo, je vous invite à lire cet article. Cela va vous aider à gérer le stress, les états de crise, anxiété et panique si votre peur vous conduit jusque là.


1) Identifier ce qu'il se cache derrière sa peur.

En répondant 5 fois à la question "pourquoi", vous aurez certainement trouver l'origine de cette peur.


Par exemple, vous avez peur d'aller dans des endroits très fréquentés (centre commerciaux, concerts, etc).

Question 1 : pourquoi j'ai peur d'aller dans des endroits très fréquentés ?

Réponse 1 : parce qu'il y a beaucoup de monde.

Question 2 : pour quelle raison j'ai peur s'il y a beaucoup de monde ?

Réponse 2 : parce que je me sens très oppressé s'il y a beaucoup de monde.

Question 3 : pourquoi tu te sens oppressé s'il y a du monde ?


et ainsi de suite jusqu'à ce que vous ayez répondu à au moins 5 "pourquoi" (ou pour quelle raison, quelle situation, etc).


Parfois, on peut faire un lien assez rapide... et parfois, ça bloque. Vous avez la sensation par exemple que vous n'avez pas vraiment trouvé la source.

Si ça bloque, ne forcez pas trop. Gardez en mémoire ces premiers éléments.


La prochaine fois que vous serez confronté à votre peur, essayer de devenir observateur de vous-même. En emmagasinant de l'expérience face à cette peur, vous serez en mesure de vous apporter de nouvelles réponses. Et si ces réponses ne viennent jamais... cela n'a aucune importance !


2) Acceptez votre peur et remerciez là d'exister.

Ne vous blâmez pas si vous avez une peur. Elle a une raison d'exister, et elle fait partie de nous. Pourquoi repousser une partie de soi-même, alors qu'elle va nous permettre tôt ou tard d'approfondir votre propre découverte, et de vivre plus sereinement ?


A haute voix, remerciez votre peur, et dîtes lui que vous l'aimez. Et répétez le tous les jours.


3) Parlez de votre peur.

N'ayez pas honte d'en parler à vos amis, votre entourage. Vous vous rendrez vite compte que ce sont des alliés pour la prochaine étape ;)

Le fait d'en parler permet aussi d'aider à libérer cette peur. Peut-être que vos amis ont vécu des expériences similaires !


4) Affrontez votre peur

Le titre fait un peu flipper (pour ne pas dire peur ;))

Mais... la clé passe inévitablement par cette étape.


Si vous avez peur de prendre l'avion, ne planifiez pas directement un Sydney - New York (19h de vol sans escale).

Ou si vous avez peur de fréquenter des lieux remplis de monde, n'allez pas directement voir Céline Dion à Bercy.


Découpez étape par étape.

Par exemple, si vous avez peur de la foule et que vous devez aller dans des centres commerciaux, organisez des étapes.


Etape 1 : Je monte dans ma voiture : comment je me sens ?

Si vous vous sentez bien > conduisez jusqu'au centre commercial.

Si vous ne vous sentez pas bien > retournez chez vous, et re tentez l'expérience (oui, c'est une expérience, ne l'oubliez pas!) le lendemain.


Etape 2 : Vous arrivez sur le parking du centre commercial : comment je me sens ?

Si vous vous sentez bien > Allez devant le magasin.

Si vous ne vous sentez pas bien > retournez chez vous, et re tentez l'expérience (oui, c'est une expérience, ne l'oubliez pas!) le lendemain.


Etape 3 : Vous arrivez devant le magasin

Si vous vous sentez bien > rentrez dans le magasin.

Si vous ne vous sentez pas bien > retournez chez vous, et re tentez l'expérience (oui, c'est une expérience, ne l'oubliez pas!) le lendemain.


Et ainsi de suite !

Si dès la première étape vous rentrez chez vous, ne culpabilisez surtout pas. Au contraire, soyez fier d'avoir écouté votre corps et d'avoir tenté cette première étape. "Demain est un autre jour".


C'est à ce moment là que nos amis ou notre famille peuvent nous donner un coup de pouce, une sorte d'impulsion pour nous aider à passer ces petites étapes.

Par exemple, expliquez les étapes que vous avez planifié à votre amie, et demandez lui de vous accompagner.

Mais surtout... écoutez vous. Ne vous sentez pas obligé de réussir du premier coup parce que vous êtes accompagné.


Parfois, cela peut très bien se passer pendant une période, et... revenir au point initial. Ne vous découragez pas ! Le corps humain (et le mental qui l'accompagne) sont plus ou moins en forme, plus ou moins contrariés, et cela varie même toutes les heures !

C'est en expérimentant le plus possible que vous allez prendre confiance et réussir à définitivement dépasser vos peurs.

Ce processus peut parfois être long, mais retenez que dans la vie, rien ne dure pour toujours.



Conseils supplémentaires (si vous rencontrez des difficultés ou si cela ne fonctionne pas)

- Lisez cet article. Je l'ai écrit pour compléter celui-ci. Les méthodes pour s'ancrer seront un excellent complément aux étapes ci-dessus, si vous les travaillez quotidiennement.

- N'hésitez pas à vous faire aider d'un spécialiste (l'acupuncture fonctionne très bien pour apaiser le mental et l'anxiété, soins énergétiques).

- Choisissez un talisman ou objet que vous aimez pour vous donner du courage pour le déroulement de la quatrième partie

- Vous pouvez utiliser des fleurs de Bach (j'ai testé Rescue et Mimulus, elles sont très bien. Mais n'hésitez pas à demander conseil à un professionnel).

- Votre mental peut parfois prendre tellement de place qu'il peut créer des scénarios dignes d'Hollywood. Vous pouvez lire aussi cet article !

- N'hésitez pas à couper des liens d'attachement avec votre peur. J'ai écrit une super méthode ici, ou testez la technique de l'EFT !




0 commentaire

Posts récents

Voir tout