La boussole du coeur

Mis à jour : 25 août 2020

Nous sommes tous équipés de cette boussole du coeur depuis notre naissance. C'est elle qui nous fait ressentir une vague d'émotion devant certaines situations. C'est aussi elle qui semble parfois nous murmurer, sorti de nul part : fais le !

En fait, c'est elle qui sait. Ce qui est bon ou mauvais pour nous. Elle surpasse le mental, qui lui va plutôt nous parler de nos peurs, de nos doutes.


Avant l'âge de 7 ans, nous sommes d'ailleurs toujours connecté à elle.

Elle nous guide, et fait tourner l'aiguille dans un sens ou dans l'autre. Avant l'âge de 7 ans, nous ne sommes pas encore trop bridés par le regard des autres, les peurs transmises par notre entourage, ou nos expériences du passé.

Nous avançons sur notre chemin avec pour seul guide, cette boussole. Rappelez vous à quel point certaines interdictions de nos parents allaient contre cette indicateur. Parce qu'ils avaient peur, ou parce que "ça ne se fait pas".


Avec les années, nous nous glissons petit à petit dans un costume social, pour répondre aux normes de notre société. On s'éloigne aussi de notre repère intérieur.


La merveilleuse nouvelle de cet article, est que nous avons la possibilité, à tout instant de se reconnecter à notre boussole. Comme chaque chose de la vie, cela nécessitera peut-être de l'entraînement.


Vers une reconnexion à notre boussole intérieure


1) Apprenez à vous ancrer, dans le but de baisser les barrières du mental, construites durant ces dernières années. Vous serez ainsi plus en capacité d'entendre les messages de votre boussole.

Retrouvez toutes les astuces pour vous ancrer dans cet article.


2) Interrogez votre boussole le plus souvent possible. Lorsque vous levez le matin, là tout de suite, de quoi avez vous besoin ? Cela peut être des idées complètement farfelues : sortir dehors alors qu'il fait -20°, retourner se coucher, boire un jus d'orange pressé.

Rien ne vous vient en tête ? Alors, proposez à votre boussole des actions, et ressentez l'effet que cela vous fait : si un petit sourire se dessine sur votre visage, allez dans cette direction.


3) Devenez spontané. On a toujours la "bonne réponse" en premier. Sauf que... notre mental (bien qu'il ait un petit temps de réaction) va rapidement débarquer avec sous son coude, la liste des peurs, expériences négatives du passé, croyances, "ça ne se fait pas", "que vont penser les autres".

La liste est tellement longue, qu'on à tendance à lui donner raison, et se dire : "bon finalement, je n'avais pas très envie de faire ça".


4) Lancez vous des petits défis et apprenez à reconnaître les informations qui viennent de votre boussole du coeur, et de votre mental.

Une petite astuce... ce qui vient du mental est la plus part du temps "négatif".


Une note au passage : le mental veut "juste" nous protéger. Je vous invite à lire ou relire cet article sur son fonctionnement.





0 commentaire

Posts récents

Voir tout