Les 5 blessures de l'âme

Mis à jour : 29 juin 2020

Lorsqu'on parle des 5 blessures de l'âme on pense souvent à Lise Bourbeau, auteure reconnue mondialement, qui a écrit un livre sur ce sujet.


Toutefois, c'est le psychiatre John Pierrakos qui est à l'origine de cette découverte : il a identifié que l'origine de tous nos problèmes d'ordre physique, émotionnel ou mental trouvent leur origine dans une ou plusieurs des 5 blessures suivantes : le rejet, l'abandon, l'humiliation, la trahison et l'injustice.


Ces blessures apparaissent parfois dans notre enfance, et seraient "provoquées" par nos parents. Si vous croyez à la réincarnation, vous saurez que c'est vous qui avez choisi vos parents, peut-être pour travailler justement sur des blessures qui n'auraient pas été réglées dans des vies passées. Vos parents (et leurs propres blessures) sont donc parfaits pour faire l'expérience de guérir vos blessures.


Vos parents ont fait de leur mieux, avec les outils et les connaissances qu'ils avaient en leur possession. Même si vous jugez qu'ils ont mal agit, il est de votre responsabilité de sortir de ce cercle vicieux, et de mettre en place des actions pour guérir vos blessures.


Avant de lire les différentes blessures, je vous invite à réaliser le test suivant :


Les 5 blessures de l'ame
.pdf
Download PDF • 474KB

pour connaître quelles sont le ou les blessures les plus intenses.


Restez positifs, même si vous avez un total identique pour les 5 blessures. C'est une merveilleuse chance de pouvoir travailler sur vos blessures, vous venez d'en prendre conscience !

Cela ne veut pas dire que TOUTES les caractéristiques ci-dessous vous correspondent à 100%. Les blessures n'ont jamais le même degré d'intensité.


Il est important de prendre conscience de nos blessures afin de ne plus laisser notre ego avec ses croyances et ses peurs diriger notre vie. En attendant, nous portons des masques pour cacher à nous-même et aux autres ce que nous n'avons pas encore réglé.



La blessure du rejet


Éveil de la blessure :

dès la conception jusqu'à l'âge d'un an. Éveillée par le parent du même sexe. Ne s'est pas senti accueilli, accepté. Cette blessure est donc vécue dans la vie avec les personnes du même sexe.


Masque : fuyant.


Attitude et comportement du fuyant :

Il croit ne pas avoir le droit d'exister. Se demande ce qu'il fait sur cette planète. Il se considère comme nul et sans valeur. Il se coupe facilement du monde extérieur en fuyant dans son monde. Il trouve aussi de nombreux moyens de fuite (astral, sommeil, drogue, alcool, etc.) Une façon de se couper du monde physique est de s'intéresser à tout ce qui est mental, intellectuel (et se détacher du matériel et de l'argent). S'isole et même si en présence des autres, se sent seul, car il prend tellement peu de place qu'il devient presque invisible aux yeux des autres. Il est souvent un perfectionniste obsessionnel dans certains domaines. Il se crée un idéal inatteignable et ne se donne pas le droit à l'erreur.

En groupe ou en couple, il va toujours chercher le moyen de fuir et de saboter ses relations (pensant qu'elle n'a pas de valeur et ne peux apporter du bonheur aux autres)

Il vit dans l'ambivalence : quand il est choisi, il ne le croit pas et se rejette lui même pour finir parfois par saboter une situation. Lorsqu'il n'est pas sélectionné, il se sent rejeté par les autres , c'est un cercle vicieux.


Sa plus grande peur : La Panique


Corps physique :

Petit corps étroit, mince. Le haut du corps contracté, replié sur lui-même. Parties du corps plus petites ou manquantes, exemple : pas de fesses. Parties du corps asymétriques. Le tour des yeux cernés qui donne l'impression d'un masque autour des yeux. Tendance aux problèmes de peau. Petits yeux. Voix basse, éteinte.

Problèmes de santé : sujet aux problèmes de peau, arythmie cardiaque, soucis respiratoires, diarrhée, agoraphobie.



La blessure de l'abandon


Éveil de la blessure :

entre la naissance et l'âge de trois ans. Éveillée par le parent du sexe opposé. Ne s'est pas senti soutenu et a surtout manqué de nourriture affective. Cette blessure est donc vécue dans la vie avec les personnes du sexe opposé.


Masque : dépendant.


Attitude et comportement du dépendant :

il recherche l'attention, le support et surtout le soutien de son entourage à tout prix. Il peut même devenir victime et souvent malade seulement pour de l'attention. Il a de la difficulté à fonctionner seul (recherche de la présence des autres). Difficulté à se tenir droit, s'appuie sur les autres personnes ou sur quelque chose. Grande affinité de comédien, d'être la vedette dans une rencontre. Fait régulièrement des demandes, non par besoin, mais surtout pour avoir de l'attention. En vieillissant, de plus en plus angoissé à l'idée d'être seul. N'accepte pas qu'on lui dise "non".

L'émotion la plus intense vécue par le dépendant est la TRISTESSE. Il l'a ressent au plus profond de lui, sans comprendre ni pouvoir expliquer d'où elle vient. Donc pour éviter de la sentir, il recherche obstinément la présence des autres.


Sa plus grande peur : La Solitude (ou la rupture).


Corps physique :

un corps long mince, sans tonus. Système musculaire sous-développé. Épaules tombantes. Dos courbé. Parties du corps tombantes ou flasques ou situées plus basses que la norme, exemple : des fesses basses. Grands yeux tristes ou tombants. Voix d'enfant ou voix plaintive.

Problèmes de santé : L'asthme indique que cette personne prend plus qu'elle ne devrait et ne redonne qu'avec grande difficulté. La myopie représente la difficulté à voir plus loin, reliée à la peur de l'avenir et surtout d'y faire face seul. La dépression : devant leur impuissance à se sentir aimées comme ils le désireraient, c'est une façon d'obtenir de l'attention.



La blessure de l'humiliation


Éveil de la blessure :

entre l'âge d'un et trois ans. Éveillée avec le parent qui réprimait toute forme de plaisir physique. Peut être un des deux parents ou les deux. S'est senti brimé dans sa liberté de connaître le plaisir physique.


Masque : masochiste.


Attitude et comportement du masochiste :

une personne très sensuelle qui aime les plaisirs associés avec les sens, mais qui les refoule par peur de déborder, de perdre le contrôle et d'avoir honte. Fait tout pour ne pas être libre, donc devient très serviable et s'occupe des besoins de ses proches avant les siens. Souvent dégoûtée d'elle-même, elle se traite de sans-coeur, de cochonne, d'indigne. Se récompense souvent avec de la nourriture, lui donnant raison d'être dégoûtée d'elle-même. Attire des situations en public pour se faire humilier. Rabaisse les autres et les humilie en leur faisant sentir que sans lui ils ne peuvent y arriver seuls. A des difficultés à s’amuser et s’accuser de trop en profiter. Hypersensibilité, dévalorisation, culpabilité.


Sa plus grande peur : La liberté.


Corps physique :

un corps fait en rondeurs, le visage rond, les bras ronds, le corps rond, etc. Généralement, un surplus de poids. Taille courte. Vêtements souvent trop serrés. Les yeux ronds, ouverts et naïfs d'un enfant. Voix douce, mielleuse.

Problèmes de santé : les maux de dos sont fréquents car il prend beaucoup sur lui, problèmes respiratoires car se laisse étouffer par les autres, soucis de foie car se fait beaucoup de bile pour autrui, mal de gorge, angine, laryngite car retient ce qu'il a à dire ou veut demander, problèmes cardiaques, car beaucoup de haine contre lui.

La blessure de la trahison

Éveil de la blessure :

entre l'âge de deux et quatre ans. Éveillée avec le parent du sexe opposé. S'est senti trahi, manipulé ou qu'on lui a menti. Ses attentes non répondues par ce parent. Perdu confiance. Cette blessure est donc vécue dans la vie avec les personnes du sexe opposé.


Masque : contrôlant.


Attitude et comportement du contrôlant

ayant une forte personnalité, il aime contrôler les autres pour qu'ils répondent à ses attentes. Prend beaucoup de place dans un groupe. Cherche à être spécial et important. Intolérant et impatient avec les gens lents. Tente d'imposer son point de vue à tout prix. Très séducteur et manipulateur. Sceptique avec les autres, peur de se faire séduire. Difficulté à s'engager avec les personnes du sexe opposé. Ne fait pas confiance facilement. Ne peut tolérer de se faire mentir, mais ment souvent aux autres. Spécialiste à mettre le blâme sur les autres, ne prend pas sa responsabilité, mais veut que tout le monde le croie très responsable. Fait des plans, prévoie l'avenir et n'accepte pas que cela ne se déroule pas comme prévu. Ne dévoile pas ses sentiments.


Sa plus grande peur : La dissociation (sous toutes ses formes) et le reniement.


Corps physique

chez l'homme, épaules plus larges que les hanches. Exhibe de la force et du pouvoir dans le haut du corps. Chez la femme, la force est plus dans le bassin et les hanches sont plus larges et fortes que les épaules. Force dans les fesses, les cuisses, les jambes. Grands yeux avec regard intense et séducteur. Voix forte.

Problèmes de santé : les maux d’articulation en raison de sa raideur psychique , des inflammations à cause de leurs multiples colères et de la frustration , l’herpes buccal quand il accuse le sexe opposé d’être coupable.



La blessure de l'injustice


Éveil de la blessure :

entre l'âge de quatre et six ans. Éveillée avec le parent du même sexe. S'est senti bloqué dans le développement de son individualité. A souffert de la froideur et de l'insensibilité de ce parent. Cette blessure est donc vécue dans la vie avec les personnes du même sexe.


Masque : rigide.


Attitude et comportement du rigide :

très perfectionniste, il veut vivre dans un monde parfait. S'est donc coupé de sa sensibilité pour ne pas sentir les imperfections. Semble un éternel optimiste même si rien ne va. Admet rarement vivre des problèmes, de la fatigue ou même des malaises physiques. Ne respecte pas ses limites, car ne les sent pas. Se contrôle facilement (poids, nourriture, colère, etc.) Passe pour froid et insensible. Se croit apprécié pour ce qu'il fait et non pour ce qu'il est. Très exigeant face à lui-même. Aime s'habiller en noir ou foncé (pour cacher sa vulnérabilité). En devenant perfectionniste, il aura toujours ce sentiment gravé en lui , être parfait tant dans les actes que les paroles sera son but recherché.


Sa plus grande peur : La froideur.


Corps physique :

un corps bien proportionné, droit, rigide ou parties du corps très raides, rigides. Un cou raide avec souvent les nerfs du cou qui ressortent. Mâchoire serrée. Mouvements rigides, saccadés. S'habille serré pour montrer sa petite taille et souvent en noir pour se couper de son senti. Apparence très soignée et semble sexy mais non sensuel. Ventre plat qu'il s'efforce de rentrer. Fesses rondes et bombées. Teint clair. Yeux perçants avec regard direct, brillant et vivant. Voix sèche.  Problèmes de santé : raideurs ou tensions au cou et au dos, Burn out, surmenage ou épuisement dû à trop de travail, multiples inflammations à cause de la colère intérieure retenue, constipations à cause de la difficulté à lâcher prise, problèmes de peau sèche ou de boutons au visage à cause du stress de pas être à la hauteur, insomnies car veut être trop parfait.


Je vous recommande de lire le livre de Lise Bourbeau si vous souhaitez approfondir ces sujets. Elle donne en effet de nombreux exemples, et explique d'avantages l'ensemble des ces propos. En plus du site de Lise Boubeau, j'ai également utilisé cet article (très complet) pour rédiger les caractéristiques des blessures.



Le chemin vers la guérison


La première réaction face aux constats de vos blessures est généralement le reniement, puis ensuite la colère. On parvient ensuite à faire face à la réalité : c'est le début de la guérison.

Repérez les moments lorsque vous sentez de la résistance ("je préfère garder encore un peu mon masque, mais pas longtemps hein !"). Pardonnez-vous d'en avoir peut-être voulu à vos parents (ou à vous-même). Transformez votre culpabilité en compassion.


La blessure du rejet

- Se pardonner. Pardonner ce que l'on a fait, pardonner ce qui fait défaut chez nous. - Pardonner aux autres. Pardonner leur attitude de rejet, pardonner leur manière de s'apporter de l'importance. - Cesser de fuir et affronter la peur du rejet (les situations de rejet et panique).

La question à se poser : A-t-on vraiment besoin de la validation des autres pour avoir le droit de vivre ? 


La blessure de l'abandon

- Pardonner aux autres et à soi même le fait d’abandonner. - Se pardonner soi-même d'avoir été abandonné. - Se donner le droit et accepter d’abandonner et d'être abandonné. - Ne pas chercher l’attention des autres. - Se sentir bien en étant seul.


La question à se poser : A-t-on besoin du soutien et d’aide extérieure pour vivre et accomplir nos objectifs ? 


La blessure de l'humiliation

- Reconnaître à quel point on a eu honte de soi-même ou des autres et combien certains ont pu avoir honte de nous. Regarder ces faits sans se voiler la face et en prendre conscience. - Prendre en compte ses besoins avant d'aider les autres et ne pas les humilier en faisant tout à leur place. - Se rendre compte à quel point on se rabaisse et on se rend indigne injustement, sans aucune justification valable. - Pardonner aux autres et à soi-même afin de s’aimer.


La question à se poser : A-t-on vraiment besoin de plaire pour vivre ?


La blessure de la trahison

- Prendre conscience de sa blessure et l’accepter. - Se pardonner et pardonner aux autres. - Ne plus contrôler et se mettre en colère pour le mauvais déroulement d’un plan.

- Apprendre tout simplement à lâcher prise. - Ne plus démontrer sa force et sa réussite pour se rassurer. Cesser de chercher à "être" en essayant d'impressionner les autres.

La question à se poser : Laisserions-nous une peur diriger nos vies ?


La blessure de l'injustice

- Prendre conscience de sa blessure, l’accepter et pardonner à soi et aux autres. - Etre moins perfectionniste et se donner le droit à l’erreur. - Se donner le droit d’éprouver des émotions et des sentiments.


La question à se poser : A-t-on vraiment besoin d’être parfait pour se donner le droit à la vie et aux plaisirs ?


Lise Bourbeau a écrit un livre dédié à la guérison des 5 blessures ; je ne l'ai jamais lu, mais il fait parti de la liste de mes prochains achats ;)



Sources : https://www.ecoutetoncorps.com/fr/ressources-en-ligne/chroniques-articles/les-blessures-de-lame/

https://www.amazon.fr/5-blessures-l%C3%A2me-Mary-Laure-Teyssedre/dp/2889115038

http://www.revelessencedesoi.com/article-les-5-blessures-d-ame-ou-existentielles-description-masque-utilise-cles-de-guerison-vous-re-c-78472652.html