Le contrôle

Sans m'en rendre vraiment compte jusque là, j'ai remarqué il y a peu, un besoin de contrôle de mon quotidien : les repas, l'heure de mon levé, les tâches quotidiennes, ma manière de gérer mes émotions, etc. La période de confinement m'a permis de mettre en lumière quelques parties que j'avais gentiment planqué ;)


Si on m'avait posé la question il y a quelques mois, j'aurais répondu que je suis plutôt quelqu'un qui aime les choses spontanées, que je ne suis pas quelqu'un de rigide, etc.

Hm, bon, j'ai fait mon constat : je contrôle bien plus que ce que je veux bien croire.

Si vous utilisez régulièrement "il faut" dans vos phrases, vous êtes aussi un as du contrôle (bienvenue dans la team).


D'où vient le besoin de contrôle ?


Dans mon cas, j'ai compris que le contrôle me permet de combler une insécurité.

En contrôlant, j'évite ainsi les "mauvaises" surprises. Lorsque tout est bien cadré, planifié, et que je sais dans quoi je mets les pieds, mon mental est rassuré.


D'autres peurs peuvent être à l'origine de ce besoin de contrôle. On peut même en mixer plusieurs (tant qu'à faire) :

- peur regard des autres : en contrôlant ses mots, son style vestimentaire, ses émotions, ses pensées, on ne peut pas décevoir ou être jugé. - peur de l'échec : si on a toujours mis la barre très haute, un échec peut faire très mal. En contrôlant, on s'assure que l'objectif sera atteint, et on met tout en oeuvre pour y arriver. - peur de reproduire des erreurs du passé : si dans le passée on a vécu une situation difficile, le contrôle va nous aider à éviter que cela se reproduise. - peur qu'il nous arrive quelque chose - etc.


Les limites du contrôle


Dans la vie, tout est question d'équilibre. Et (un peu) de contrôle peut avoir du bon. Que seraient votre vie personnelle et professionnelle si vous n'aviez aucun contrôle ? Un peu de contrôle permet notamment une bonne organisation et un gain de temps.


Trop de contrôle, peut être compliqué au quotidien, pour soi, mais aussi pour son entourage. On peut passer à côté de notre vie, car on reste dans nos habitudes (boulot, repas, activités, ...).

On s'empêche de découvrir de nouvelles choses qui nous permettraient peut-être de s'épanouir beaucoup plus.


C'est impossible de tout contrôler... Par exemple, vous ne pouvez pas contrôler votre vie professionnelle parfaitement, sans délaisser votre vie personnelle.

Chaque surprise ou grain de sable qui viendrait mettre à mal nos plans, devient alors une source de stress intense.


Les solutions


Commencez peut-être par vérifier si vous avez besoin de tout contrôler, puis voir ce qu'il se cache derrière : peur du jugement ? Peur du regard des autres ? Peur d'être en danger ?


"Le changement n’est jamais douloureux, la résistance au changement l’est." (Bouddha)

Et c'est bien vrai. Plus le mental résiste, plus on souffre.

Qui dit résistance dit.... lâcher prise !


Vous pouvez révolutionner votre quotidien du jour au lendemain, mais l'expérience m'a appris que d'y aller petit à petit est bien mieux sur le long terme :

  • Soyez spontané. Autorisez-vous au moins une fois par jour à faire quelque chose de nouveau, ou changer une "habitude". Cela peut être changer de place à table, ou se doucher le matin plutôt que le soir.

  • Lancez vous des défis (plus ou moins grands) : volontairement, si vous avez l'habitude de manger à 19h, décalez votre heure de repas à 19h30

  • Demandez-vous ce qui est vraiment important : faire des semaines de 70h au travail (avec tout ce que ça implique hein !) ou prendre soin de sa santé mentale et physique en s'octroyant des moments bien-être ?

  • Utilisez des outils comme les bonhommes allumettes ou l'EFT pour vous libérer consciemment du contrôle.


Si vous avez expérimenté des solutions n'hésitez pas à les partager ici :)



0 commentaire

Posts récents

Voir tout